Retour

Centre de Formations Le Hogan

numéro d’enregistrement DRTE Rhône-Alpes : 82 07 00694 07.

Depuis 2007, j’ai ouvert un centre de formation sur les métiers du cheval avec des prestations de stages et de formations au Hogan ou en déplacement.

  • Les différents modules peuvent s’agencer en fonction d’un planning défini ensemble.    
  • Les formations peuvent bénéficier de prises en charges.
  • Je peux accompagner les stagiaires avec un suivi et des conseils pour leur installation professionnelle ou pour la suite de leur formation.
  • le coût des heures de formation est évalué en fonction du quantitatif et du projet personnel.

Les formations répondent à quatre objectifs essentiels :

1- savoirs de base pour les soins, la nutrition et le bien être d’un ou plusieurs chevaux, pour l’éducation des chevaux, pour avoir une relation saine avec eux et dans la collaboration.

2- se former préalablement à la spécialisation diplômante dans un ou plusieurs domaines de ces savoirs, ou se perfectionner après diplôme.

3- acquérir les savoirs et compétences pour gérer une écurie avec le souci du bien-être des chevaux, de la bonne gestion économique et de la présentation au public de véritables savoirs concernant les soins, la nutrition et le bien être des chevaux, ainsi que la pratique et l’enseignement d’une approche nouvelle de l’équitation, une approche équitable, sensible et avec le respect scrupuleux des réalités de nature et de culture des chevaux.

4- se former par le biais de stages et/ou de modules longs (cours assurés par des philosophes et des psychologues spécialistes et reconnus et avec des professionnels de terrain diplômés) sur la philosophie, la psychologie concernant la relation homme/animal pour acquérir une pensée structurée (d’orientation psycho-phénoménologique) avec des applications concrètes pour sa mise en œuvre.

- Vous trouverez dans MODULES DE FORMATIONS des exemples de formules, mais d’autres montages sont toujours possibles -

Je propose aussi mes conseils et un suivi pour des projets de carrière dans les métiers du cheval.

Ces formations se déroulent en différents modules pour laisser le temps aux acquisitions, au travail personnel et à l’expérience nécessaire.

De plus, je dispense des soins aux chevaux (soins physio-fonctionnels) avec un souci permanent de simplicité et de "naturel".

Pour la santé du cheval, j’insiste sur la prise en compte et le respect de la nature même des équidés au niveau physiologique et psycho-éthologique, et je propose un panel de soins nécessaires à tout cheval pour l’optimisation et l’amélioration de ses capacités physiques, psychiques et mentales.

Paramètre d’importance fondamentale pour la santé physique du cheval de travail, la locomotion : La méthode proposée est celle du respect de la locomotion naturelle du cheval : vie et travail pieds nus, ou un ferrage (quand ce n’est pas possible autrement) prenant en compte au maximum ces données en en réduisant de façon significative "l’impact problématique", par un ferrage respectant autant que possible la locomotion naturelle du cheval.

 

Modules de formations :

 

I)- Formation à l’élevage de chevaux et à la prise en charge de la vie quotidienne en créant un environnement et un contexte de bien-être animal

 

les objectifs pédagogiques :

- prendre en compte les données et connaissances psycho-éthologiques équines, construire une dynamique avec le respect scrupuleux des réalités de nature et de culture des chevaux.

- reproduire un milieu environnemental fidèle à la nature et la culture des êtres.

- maitriser la vie quotidienne et les soins courants : élevage en extérieur ; les abris et stabulations ; les pâtures, leur entretien ; concept d’écurie "éthique", les soins aux chevaux.

- faire vivre les chevaux en familles ou en groupes avec les poulains, permettre une reproduction en liberté et des poulinages en pâtures.

- maitriser une alimentation raisonnée, une bonne nutrition : les fourrages ; une complémentation raisonnée ; connaître l’utilisation des plantes dans la nutrition courante, la recherche est principalement dirigée vers l’optimisation des facteurs d’assimilation.

 

les compétences visées :

- maitriser l‘élevage et la vie quotidienne des chevaux en pâtures en assumant leurs besoins physiologiques, sociaux et psychiques.

- maitriser la vie quotidienne et les soins courants adaptés à ces conditions de vie.

- Avoir acquis les connaissances de base en psycho-éthologique équine.

- maitriser une alimentation raisonnée et une bonne nutrition adaptées à ces conditions de vie.

 

le public visé

- Professionnels des chevaux souhaitant une reconversion ou une adaptation de leur structure répondant aux objectifs de bien-être animal développés dans cette formation.

- Amateurs et propriétaires de chevaux avec les mêmes objectifs.

- porteurs de projets personnels et/ou professionnels souhaitant une formation répondant aux objectifs de bien-être animal développés dans cette formation.

 

les prérequis :

- être porteur de projet personnel et/ou professionnel ayant déjà une formation de base dans les métiers du cheval de type palefrenier soigneur, accompagnateur de tourisme équestre, possesseur du BP GEH, maréchal ferrant, exploitant agricole...

 

les moyens pédagogiques techniques et d’encadrement :

- Descriptif des moyens pédagogiques et techniques :

18 chevaux éduqués : juments, poulains, hongres et un étalon vivant en pâtures et parcs.

Une salle de cours avec WC de 60m2, accès de plein pied de l’extérieur avec un coin café et eau chaude, un évier, un réfrigérateur et un espace pour se préparer des casse-croûtes.

Cette salle peut contenir un maximum de 16 personnes. Les personnes ont accès à cette salle par le parking.

Le parking peut contenir 10 voitures avec une aire de retournement. L’accès au parking est direct par la route goudronnée privée d’arrivée au Hogan.

Les aires de travail avec les chevaux sont : une carrière de 50m par 20M non couverte et un corral rond de 16m de diamètre non couvert.


L’emplacement des aires de travail avec les chevaux permet l’accès à tout véhicule motorisé, donc les pompiers et médecins, ainsi que l’accès pour des personnes à mobilité réduite véhiculées.

Une sellerie complète et des stabulations ouvertes.


Deux fois 25 hectares de parcs et de pâtures autour du lieu des formations.

Matériel et documents : matériel léger de soins, d’entretien et de maniement des chevaux.

Paperboard, tableau effaceurs, téléviseur grand écran, ordinateur, caméra enregistreuse, porte-documents d’observation en extérieur, supports de cours photocopiés.

De nombreux supports de cours théoriques et pratiques : bibliothèque, vidéothèque, revues…

Tous les documents informatiques sont remis aux stagiaires.
Au début de chaque date de stage, des documents concernant les points abordés sont remis aux stagiaires.
À la fin de chaque date de stage des documents complémentaires concernant les points abordés sont envoyés aux stagiaires.

 

Encadrement :

 Olivier Cayre + Virginie HUJ monitrice d’équitation D.E.

 

les moyens permettant de suivre l’exécution de l’action et d’en apprécier les résultats

- Un contrôle continu des acquis techniques est effectué,

- Il est demandé un devoir écrit à rendre et qui est noté. Un bilan individualisé est réalisé à chaque fin de module de formation

- Nous effectuons un suivi des projets personnels au long de la formation

- Des feuilles d’émargement sont remplies pour chaque demi-journée de stage

 

les modalités d’évaluation

- Un contrôle continu des acquis techniques est effectué,

- Nous effectuons un suivi des projets personnels au long de la formation

- un devoir écrit est à rendre qui est noté à chaque fin de module de formation et un bilan individualisé est réalisé à chaque fin de module de formation

- Une fiche de récolte des avis individualisée est remise pour appréciation

- Un tableau d’évaluation de la pertinence des contenus techniques et pédagogiques est remis à chaque stagiaire pour appréciation

 

la durée et le déroulé de la formation

- Pour un acquis complet des compétences professionnelles : 80 heures de formation, plus des stages complémentaires possibles suivant le niveau de savoir et d’expérience des stagiaires à l’entrée en formation et leur évolution au cours de la formation et le bilan qui est fait avec chacun en fin de formation avant l’obtention de la certification de compétences.

- 10 Jours de stages en stages de deux à trois jours répartis dans l’année

 

- Coût de la formation :

Important : Le centre de formation le Hogan ayant un numéro d’enregistrement officiel par le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, les formations peuvent bénéficier de prises en charges financières par les organismes financeurs de formations en convention avec les régions, ex : VIVEA, UNIFORMATION... Renseignez-vous auprès de votre caisse d’affiliation, Pôle Emploi ou auprès de tout autre conseiller.

 

=> 80 heures de formation en 10 jours : 8 heures/jour.

= 1440€ HT, 80 heures, 10 jours de formation, donc 18€ HT de l’heure.

Prix HT total =1440€, prix TTC total =1722€

 

II)- Étude de la locomotion, soins des pieds, parages en vue d’une évolution des chevaux pieds nus 

 

les objectifs pédagogiques :

- étude des aplombs et de la locomotion en vue d’une marche pieds nus

- Notions de parage naturel en vue d’une marche pieds nus

- Apprentissage au parage adapté

- soins courants adaptés du pied

 

les compétences visées

Maitriser l’analyse des aplombs et de la locomotion en vue d’une marche pieds nus

- Maitriser les notions théoriques de parage naturel en vue d’une marche pieds nus

- maitriser les techniques de parage adapté

- maitriser les soins courants adaptés du pied

- Pouvoir en définitive assumer les parages des chevaux entre les venues du pareur ou du maréchal ferrant et/ou pouvoir espacer les venues du pareur ou du maréchal ferrant en pratiquant des parages intermédiaires.

 

le public visé :

- Professionnels souhaitant une reconversion de l’entretien de ces chevaux en vue d’une marche et d’une exploitation partielle pieds nus de ces chevaux.

- Amateurs et propriétaires de chevaux avec les mêmes objectifs.

- porteurs de projets personnels et/ou professionnels souhaitant une formation répondant aux objectifs développés dans cette formation.

 

les prérequis :

Avoir déjà une formation de base dans les métiers du cheval de type palefrenier soigneur, accompagnateur de tourisme équestre, possesseur du BP GEH, maréchal ferrant, exploitant agricole... Le parage de base doit avoir déjà été pratiqué et être en cours d’acquisition.

 

les moyens pédagogiques techniques et d’encadrement

- Descriptif des moyens pédagogiques et techniques :

18 chevaux éduqués : juments, poulains, hongres et un étalon vivant en pâtures et parcs.

Une salle de cours avec WC de 60m2, accès de plein pied de l’extérieur avec un coin café et eau chaude, un évier, un réfrigérateur et un espace pour se préparer des casse-croûtes.

Cette salle peut contenir un maximum de 16 personnes. Les personnes ont accès à cette salle par le parking.

Le parking peut contenir 10 voitures avec une aire de retournement. L’accès au parking est direct par la route goudronnée privée d’arrivée au Hogan.

Les aires de travail avec les chevaux sont : une carrière de 50m par 20M non couverte et un corral rond de 16m de diamètre non couvert.


L’emplacement des aires de travail avec les chevaux permet l’accès à tout véhicule motorisé, donc les pompiers et médecins, ainsi que l’accès pour des personnes à mobilité réduite véhiculées.

Une sellerie complète

des stabulations ouvertes permettant la pratique du parage et du ferrage.


Olivier Cayre, responsable du Hogan, encadre de la formation depuis de nombreuses années. Grâce à cette expérience et aux formations qu’il a reçues, il a accumulé de nombreux supports de cours théoriques et pratiques en plus de son savoir avec ses chevaux.

Matériel et documents : matériel léger de soins, d’entretien et de maniement des chevaux.

Matériel complet de parages en trois exemplaires.

Paperboard, tableau effaceurs, téléviseur grand écran, ordinateur, caméra enregistreuse, bibliothèque, vidéothèque, porte-documents, supports de cours photocopiés.

Tous les documents informatiques sont remis aux stagiaires.
Au début de chaque date de stage, des documents concernant les points abordés sont remis aux stagiaires.
À la fin de chaque date de stage des documents complémentaires concernant les points abordés sont envoyés aux stagiaires.

 

Encadrement :  

Olivier Cayre + Angelo Cayre, pareur et éducateur de chevaux

 

les moyens permettant de suivre l’exécution de l’action et d’en apprécier les résultats :

- Un contrôle continu des acquis techniques est effectué,

- Il est demandé un devoir écrit à rendre et qui est noté. Un bilan individualisé est réalisé à chaque fin de module de formation

- Nous effectuons un suivi des projets personnels au long de la formation

- Des feuilles d’émargement sont remplies pour chaque demi-journée de stage

 

les modalités d’évaluation

- Un contrôle continu des acquis techniques est effectué,

- Nous effectuons un suivi des projets personnels au long de la formation

- un devoir écrit est à rendre qui est noté à chaque fin de module de formation et un bilan individualisé est réalisé à chaque fin de module de formation

- Une fiche de récolte des avis individualisée est remise pour appréciation

- Un tableau d’évaluation de la pertinence des contenus techniques et pédagogiques est remis à chaque stagiaire pour appréciation

 

la durée et le déroulé de la formation :

  • acquis des compétences professionnelles : 96 heures, plus des stages complémentaires possibles suivant le niveau de savoir et d’expérience des stagiaires à l’entrée en formation et leur évolution au cours de la formation et le bilan qui est fait avec chacun en fin de formation avant l’obtention de la certification de compétences.
  • en 12 Jours de stages en stages de deux à trois jours répartis dans l’année

 

- Coût de la formation :

Important : Le centre de formation le Hogan ayant un numéro d’enregistrement officiel par le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, les formations peuvent bénéficier de prises en charges financières par les organismes financeurs de formations en convention avec les régions, ex : VIVEA, UNIFORMATION... Renseignez-vous auprès de votre caisse d’affiliation, Pôle Emploi ou auprès de tout autre conseiller.

 

=> 96 heures de formation en 12 jours : 8 heures/jour.

= 1728€ HT, 96 heures, 12 jours de formation, donc 18€ HT de l’heure.

Prix HT total =1728€, prix TTC total =2066€

 

III)- Ethologie, psycho-éthologie et éducation du cheval :

 

les objectifs pédagogiques

Données de bases en Ethologie, psycho-éthologie et éducation du cheval, établissement d’un éthogramme

Observation des expressions comportementales équines

Etude du comportement, des constructions sociales, et relationnelles (données de base)

Éducation : les données "naturelles et culturelles" d’éducation des individus équins adaptées et appliquées à la relation de travail, données issues de l’observation comportementale et de la Psycho-éthologie et leurs règles d’apprentissage (données de base).

Découverte et apprentissage à la communication avec le cheval par le langage corporel :

Exprimer ses intentions, émotions, directives par le langage du corps, Le travail à pied avec les chevaux,

Découverte des bases de l’ÉquiDanse :

« ...être en situation de lien dynamique avec les chevaux nous invite et nous engage dans un contact corporel intime, on réveille, on éveille notre corps "relationnel et communiquant", on développe notre conscience corporelle… " Notre corps "vivant" devient un outil dynamique de communication pour réveiller ce langage inter-espèce en nous.

C'est encore : la conscience corporelle, le dialogue des corps en mouvement...
Permettre à chacun une prise de conscience progressive de son corps, de son enveloppe, de son équilibre, dans une perspective d'harmonie de l'esprit et du corps... Un des objectifs majeurs, en terme d'évolution psychomotrice, est la cohérence entre nos intentions et leurs expressions, entre penser un acte ou un enchainement d’actes, et agir, réaliser un ou plusieurs actes associés... »

 

les compétences visées

Maitriser les données de bases en Ethologie, psycho-éthologie et éducation du cheval et l’établissement d’un éthogramme

Savoir observer et analyser les expressions comportementales équines

Connaître les fondements des constructions sociales, et relationnelles équines (données de base)

Connaître les données "naturelles et culturelles" d’éducation des individus équins adaptées et appliquées à la relation de travail, données issues de l’observation comportementale et de la Psycho-éthologie et leurs règles d’apprentissage (données de base).

Maitriser les bases de la communication avec le cheval par le langage corporel 

Maitriser les bases de l’ÉquiDanse 

 

le public visé

- Professionnels souhaitant maitriser de nouveaux acquis d’enrichissement en relation humain/cheval

- Amateurs, propriétaires de chevaux et cavaliers avec les mêmes objectifs.

- porteurs de projets personnels et/ou professionnels souhaitant une formation répondant aux objectifs développés dans cette formation.

 

les prérequis

Avoir déjà une formation de base en équitation, dans les métiers du cheval de type cavalier, palefrenier soigneur, accompagnateur de tourisme équestre, possesseur du BP GEH, maréchal ferrant, exploitant agricole...

 

les moyens pédagogiques techniques et d’encadrement

- Descriptif des moyens pédagogiques et techniques :

18 chevaux éduqués : juments, poulains, hongres et un étalon vivant en pâtures et parcs.

Une salle de cours avec WC de 60m2, accès de plein pied de l’extérieur avec un coin café et eau chaude, un évier, un réfrigérateur et un espace pour se préparer des casse-croûtes.

Cette salle peut contenir un maximum de 16 personnes. Les personnes ont accès à cette salle par le parking.

Le parking peut contenir 10 voitures avec une aire de retournement. L’accès au parking est direct par la route goudronnée privée d’arrivée au Hogan.

Les aires de travail avec les chevaux sont : une carrière de 50m par 20M non couverte et un corral rond de 16m de diamètre non couvert.


L’emplacement des aires de travail avec les chevaux permet l’accès à tout véhicule motorisé, donc les pompiers et médecins, ainsi que l’accès pour des personnes à mobilité réduite véhiculées.

Une sellerie complète

des stabulations ouvertes.


Olivier Cayre, responsable du Hogan, encadre de la formation depuis de nombreuses années. Grâce à cette expérience et aux formations qu’il a reçues, il a accumulé de nombreux supports de cours théoriques et pratiques en plus de son savoir avec ses chevaux.

Matériel et documents : matériel léger de soins, d’entretien et de maniement des chevaux.

Paperboard, tableau effaceurs, téléviseur grand écran, ordinateur, caméra enregistreuse, bibliothèque, vidéothèque, porte-documents, supports de cours photocopiés.

Tous les documents informatiques sont remis aux stagiaires.
Au début de chaque date de stage, des documents concernant les points abordés sont remis aux stagiaires.
À la fin de chaque date de stage des documents complémentaires concernant les points abordés sont envoyés aux stagiaires.

 

les moyens permettant de suivre l’exécution de l’action et d’en apprécier les résultats

- Un contrôle continu des acquis techniques est effectué,

- Il est demandé un devoir écrit à rendre et qui est noté. Un bilan individualisé est réalisé à chaque fin de module de formation

- Nous effectuons un suivi des projets personnels au long de la formation

- Des feuilles d’émargement sont remplies pour chaque demi-journée de stage

 

les modalités d’évaluation

- Un contrôle continu des acquis techniques est effectué,

- Nous effectuons un suivi des projets personnels au long de la formation

- un devoir écrit est à rendre qui est noté à chaque fin de module de formation et un bilan individualisé est réalisé à chaque fin de module de formation

- Une fiche de récolte des avis individualisée est remise pour appréciation

- Un tableau d’évaluation de la pertinence des contenus techniques et pédagogiques est remis à chaque stagiaire pour appréciation

 

la durée et le déroulé de la formation

- Professionnalisation. Nombre d’heures minimum : 136 heures plus des stages complémentaires possibles suivant le niveau de savoir et d’expérience des stagiaires à l’entrée en formation et leur évolution au cours de la formation et le bilan qui est fait avec chacun en fin de formation avant l’obtention de la certification de compétences.

- en 17 Jours de stages en stages de deux à quatre jours répartis dans l’année

 

- Coût de la formation :

Important : Le centre de formation le Hogan ayant un numéro d’enregistrement officiel par le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, les formations peuvent bénéficier de prises en charges financières par les organismes financeurs de formations en convention avec les régions, ex : VIVEA, UNIFORMATION... Renseignez-vous auprès de votre caisse d’affiliation, Pôle Emploi ou auprès de tout autre conseiller.

 

=> 136 heures de formation en 17 jours : 8 heures/jour.

= 2108€ HT, 136 heures, 17 jours de formation, donc 15.5€ HT de l’heure.

Prix HT total = 2108€, prix TTC total = 2521€

 

IV)- Reliances aux Animaux "Retisser le lien à la vie par l’animal "

Formations aux relations hommes-animaux et aux pratiques thérapeutiques accompagnées par des animaux

 

les objectifs pédagogiques :

Aujourd’hui, éthologie et philosophie se rejoignent pour aborder les animaux comme de véritables sujets, certes différents des sujets humains, mais ayant une vie psychique, et, pour certains, des sentiments individualisés, un langage complexe et une conscience de soi.

Les relations qu’on noue avec eux ne peuvent que s’en trouver modifiées. Elles se tisseront dès lors d’individu à individu, sur base d’un accordage de singularité à singularité – jamais acquis, toujours à réinventer. Ce qui nécessitera de reconnaître pleinement l’altérité de l’animal et de la respecter, sans la rabattre dans un sens anthropomorphique. Ce qui impliquera aussi la tentative de laisser aux animaux qui vivent avec nous la plus grande liberté possible dans notre monde humain. De non seulement veiller à leur bien-être, mais de permettre leur épanouissement.

 

Quant à l’humain, il ne peut que se demander pourquoi il s’entoure d’animaux, en quoi il a besoin d’eux, et ce que ceux-ci lui apportent de spécifique. Il est temps de ne plus voir seulement, dans nos compagnons animaux, des objets de projections, ou des substituts de relations humaines qui nous feraient défaut. Qui n’a éprouvé leur pouvoir de revitalisation, de régénérescence ? Et leur présence n’a-t-elle pas un effet « décapant », nous ramenant à quelque chose d’essentiel, à un « fond de la vie », et au présent ? Ne nous font-ils pas ressentir, dans l’apparentement ou la résonance qui nous relie à eux, ce que nous avons gardé de plus archaïque, de plus intime ? Certains disent avoir accès, par eux, à l’« affect pur », ou même à ce que d’autres appellent « l’âme ».

 

On comprend donc que certains soignants en aient appelé aux animaux pour soulager les maux des humains, les aborder autrement, et les métamorphoser. Dans de tels dispositifs thérapeutiques, il s’agira d’abord de veiller à ce que ces souffrances humaines ne pèsent pas aux animaux qui les rencontrent. Et à ce que ceux-ci soient mis dans des conditions telles qu’ils puissent déployer leurs initiatives, leur inventivité – avec ce que cela comporte d’imprévisible. Pour que puisse s’établir entre eux et l’humain une aire de jeu, de créativité, qui rouvre les possibles.

 

- Différentes formations :

Afin d’aborder les échanges hommes-animaux dans toute leur complexité, nous proposons des formations qui articulent éthologie, psychologie et philosophie, ainsi que théorie et pratique.

A- « Relations hommes-animaux : de sujet à sujet »

Spécialisations :

B- « Pratiques thérapeutiques avec des animaux »

C- « Accordage hommes-chevaux »

D- « Pratiques thérapeutiques avec des chevaux »

 

Tous les modules comporteront :

  • des cours donnés par des chercheurs et des professionnels de terrain réunis autour d’une même orientation et éthique, livrant leurs réflexions et leurs expériences sur la relation hommes-animaux
  • des temps de travail avec les animaux, mettant à l’épreuve les idées proposées, et visant à observer les comportements des animaux avec le moins de projections possible, puis à les interpréter le plus finement possible
  • des discussions, alimentées par les expériences et les parcours des participants.

 

Un tronc commun aux différentes filières s’interrogera sur les relations aux animaux en tant que telles, avec ce qu’elle comportent de représentations, et ouvrira sur un questionnement de notre rapport à la nature.

 

La filière « pratiques thérapeutiques avec des animaux » se fondera sur une interrogation sur ce que signifie une intention « thérapeutique », et sur ce que les animaux peuvent y apporter de spécifique. Elle envisagera la diversité et les singularités des animaux actuellement sollicités en ce domaine: chevaux, ânes, dauphins, chiens, chats, et oiseaux.

Les temps de pratique avec les animaux mettront l’accent sur le plaisir partagé, le jeu, et la créativité – notamment par le biais d’improvisations. Certains ateliers pourront intégrer les animaux des participants.

 

La filière « accordage hommes-chevaux » visera à affiner celle-ci, sur base d’une meilleure compréhension réciproque. Il s’agira d’étudier et de faire l’expérience de la relation homme/cheval sous l'angle de l'intersubjectivité : comment se comprendre, dialoguer et s’accorder, d’individu équin à individu humain ?

Nous poserons cette question à partir du dialogue des corps et de l’expression des émotions, afin d’arriver à une co-création (chorégraphie). Ceci en apprenant à déchiffrer, à intégrer les expressions individuelles de l'autre, ses émotions, ses sentiments, ses désirs...

Ces temps de travail seront ponctués de phases de simple rencontre, où chevaux et humains partageront les mêmes espaces calmes, en "champ détendu".

 

La filière « pratiques thérapeutiques avec des chevaux » visera à créer une alliance humain-animal. Puis à ouvrir ce duo, sur un mode professionnel, à une personne accueillie en thérapie. Il s’agira donc d’abord d’apprendre soi-même et pour soi-même, puis d’apprendre à accompagner une tierce personne, avec ses moyens propres, afin qu’elle aussi trouve sa manière de s’accorder au cheval.

Loin de toute notion de norme, nous en appellerons à la capacité d’adaptation et à la créativité de chaque personne dans sa relation au cheval. En apprenant à improviser, à se servir de ce qui s’offre, à un moment et dans un lieu donné.

 

les compétences visées

Le Praticien THERA (en THErapie par la Relation à l’Animal) est un professionnel de la thérapie avec le partenariat d’animaux, il accompagne des personnes qui nécessitent des soins ou un accompagnement spécifique avec des animaux. Pour cela, il a effectué avec succès la formation Reliances aux Animaux : obtention du certificat professionnel Reliances aux Animaux, dans la filière pratiques thérapeutiques avec l’espèce animale choisie par lui.

Il travaille sous sa propre responsabilité.

Le Praticien THERA rencontre et accueille les professionnels responsables, les familles, les personnes en demande et/ou pour qui sont prévues ces actions de soins, afin d’organiser des actions de soins pour des personnes en fonction des besoins estimés et/ou de leurs désirs pouvant être exprimés, perçus et compréhensibles.

Le Praticien THERA collabore au sein d’équipes associant des acteurs professionnels et responsables d’actions thérapeutiques, de soins aux personnes et d’éducation spécialisée en lien avec ses compétences professionnelles.
Il participe avec eux, à partir d’un diagnostic et d’un projet établis lors de rencontres préparatoires et de documents préalables qui lui sont remis, à la mise en place d’actions de soins aux personnes grâce à ses compétences référencées.

Le Praticien THERA est capable de :
- Construire le cadre spécifique et un contexte optimal pour les personnes bénéficiaires - Concevoir des dispositifs de séances en lien avec la mission définie

- Mettre en place ces actions de soins dans le cadre de séances structurées autour de rencontres et de l’instauration d’interactions et de dialogues entre humains et animaux constituant un cadre thérapeutique et/ou éducatif

- Mettre en place des processus de mise en situation adaptés à chaque personne
- préparer des dispositifs et des moyens de création, support de son cadre de soins.

- Ajuster ses propositions et ses dispositifs selon son analyse

- Réaliser des évaluations et des bilans de ses actions servant d’outils de progression de ses actions et séances.

- Mettre en place et initier des projets singuliers et adaptés, transmettre les informations sur sa formation et sur l’orientation philosophique et psychologique de sa formation.

- Différencier un projet thérapeutique d’un projet éducatif ou récréatif.
- Être un tiers impartial et indépendant, responsable d’un cadre bienveillant et empathique.

Communiquer et informer sur le métier de Praticien THERA (en THErapie par la Relation à l’Animal)

- Suivre l’évolution de sa pratique par des supervisions et par un lien maintenu avec les formateurs de Reliances aux Animaux concernant l’évolution de la pratique, de la recherche en relation humain/animal et de toute avancée qui en serait liée.

- Psychologie, philosophie, théorie et pratique :

Le Praticien THERA aura étudié et saura faire appel aux potentialités thérapeutiques des animaux selon les fondamentaux de la formation Reliances aux Animaux concernant : Animaux et enfants
Animaux face à l’autisme et à la psychose

Animaux et abandon, dépression, addiction Animaux et vieillissement
L’animal et la mort
Animal et psychanalyse

Notions-clefs dans un travail à visée thérapeutique avec des animaux : moi-peau, contact, agrippement...
Réflexions sur l’écopsychologie.

En Éthologie et Psychologie animale, le Praticien THERA saura :
- Assurer les besoins de chaque animal partenaire et identifier les éléments de bien-être à mettre et à maintenir en application.

Observer, Identifier, décoder et évaluer les comportements de chaque individu animal partenaire avec le moins de projections possibles, puis les interpréter le plus finement possible.
Apprendre à déchiffrer, à intégrer les expressions individuelles de chaque animal, ses émotions, ses intentions, ses désirs... à partir de leurs expressions.

Savoir apprécier l’état psychique et physique de l’animal.
Bien connaître chaque individu animal, sa personnalité, son tempérament...

En relation Humain/Animal, le Praticien THERA saura :
Aborder les animaux comme de véritables sujets sur base d’un accordage de singularité à singularité.
Non seulement veiller à leur bien-être, mais permettre leur épanouissement.
Avoir établi avec chaque animal partenaire un lien structuré et intime.
Avoir créer une alliance interindividuelle avec chaque individu animal partenaire. Aborder la collaboration humain/animal en tant que professionnel(le) sur base d’une meilleure compréhension réciproque, puis ouvrir ce duo à une personne accueillie en thérapie.
Savoir accompagner une tierce personne, avec ses moyens propres, afin qu’elle aussi trouve sa manière de s’accorder à chaque individu animal.
Préparer des animaux pour un public en demande de soins et/ou pris en charge pour des actions et un suivi nécessitant un accompagnement spécifique cognitif, psychocorporel, psychosocial et pour un public en situation d’handicap.

Que les individus animaux soient mis dans des conditions telles qu’ils puissent déployer leurs initiatives, leur inventivité – avec ce que cela comporte d’imprévisible.
Que puisse s’établir entre eux et l’humain une aire de jeu, de créativité, qui « ouvre des possibles ».

III- Pour la construction et le contenu thérapeutique des séances, Le Praticien THERA saura :

- Anticiper et adapter les règles de sécurité pour chaque séance de PEC.

Toujours avoir en mémoire et en conscience que Les temps de pratique avec les animaux doivent pouvoir mettre l’accent sur le plaisir partagé, le jeu, et la créativité – notamment par un esprit de créativité et d’improvisations.
À l'intérieur du cadre de pratiques, la notion de créativité, de construction individuelle, de mobilité, de liberté, est permise, suggérée et mise en avant.

Loin de toute notion de norme, faire appel à sa capacité d’adaptation et à sa créativité dans la pratique, dans la dynamique, en apprenant à se servir de ce qui s’offre, à un moment et dans un lieu approprié donné et à se servir de ce qu’initient un animal, une personne en soins, ce que crée la dynamique de la rencontre entre ces êtres.

Penser cet espace d'expression comme une scène (approche corporelle ludique). Accompagner selon deux "canaux d’écoute et d’action" :
1)- "l’intention thérapeutique" : ce qu'on va à peu près maîtriser dans le déroulement et qu'on peut supposer et préparer au départ et,
2)- "les ressources thérapeutiques spontanées" : qui ne sont ni pré définissables, ni maîtrisables dans leur processus de révélation et d'application mais qui, par expérience et bonne connaissances des animaux partenaires, sont envisageables.
=> Ce sont les deux piliers fondamentaux de "dynamiques potentielles de soins" dans la Rencontre et les relations inter-espèces dans le projet thérapeutique de Praticien en Reliances Animales Thérapeutiques.

Apprendre à utiliser la présence proche d’un animal comme ressource pour une tierce personne.
Prendre conscience de tout le contenu émotionnel que déclenche la relation avec les animaux et savoir décrire les émotions exprimées par les acteurs en jeu dans ces processus. Prendre conscience de ce contexte appelé intermédiaire et transitionnel et savoir en maîtriser les enjeux. Cet espace intermédiaire/transitionnel pensé comme espace de rencontre.

Détenir les paramètres de l’anthropomorphisme critique et pratiquer l’anthropomorphisme critique dans l’analyse des relations humain/animal et dans ce qu’on peut supposer des intentions et des actes de chaque animal.

Apprendre à être affecté par les signaux portés par les animaux ; accepter le malentendu (dans ce qu’on peut supposer des intentions et des actes de chaque animal) comme source de recherche de la communication et dynamique de créativité.

Le Praticien THERA doit favoriser une qualité d’être de la personne bénéficiaire en présence de et avec l’animal.

Le professionnel ayant suivi la formation Reliances aux Animaux peut, avec ce document, mieux apprécier ses capacités à mettre en œuvre et à pérenniser les acquis majeurs de sa formation.

C’est aussi un document permettant d’auto évaluer son travail suite à la formation et pouvant servir de base d’évaluation à communiquer avec les enseignants de Reliances aux Animaux pour des questions et demandes diverses concernant le transfert des acquis de sa formation.

- Capacités à mettre en œuvre, à optimiser et à pérenniser : I- Les animaux partenaires :

a- Préparer des animaux pour un public en demande de soins et/ou pris en charge pour des actions et un suivi nécessitant un accompagnement spécifique cognitif, psychocorporel, psychosocial et pour un public en situation d’handicap.

b- Aborder les animaux comme de véritables sujets sur base d’un accordage de singularité à singularité.

c- Assurer les besoins de chaque animal et identifier les éléments de bien-être à mettre en application et à maintenir.

d- Déchiffrer et intégrer les expressions individuelles de chaque animal, ses émotions, ses sentiments, ses désirs...

e- Que les animaux soient mis dans des conditions telles qu’ils puissent déployer leurs initiatives, leur inventivité...

II- Le contexte et le cadre des PEC :

a- Différencier un projet thérapeutique d’un projet éducatif ou récréatif.

b- Concevoir et élaborer des projets de mise en situation adaptés à chaque personne.

c- Mettre en place ces actions de soins par des rencontres humains/animaux et pour l’instauration de d’interactions entre eux.

d- Rencontrer les professionnels accompagnants, les familles, les personnes bénéficiaires afin d’organiser des actions de soins en fonction des besoins de chaque personne en demande ou en situation nécessitant des actions de soins.

e- Écouter et évaluer une situation, une demande de PEC et participer à des entretiens d’aide thérapeutiques préalables.

f- Écouter les désirs des personnes bénéficiaires pouvant être exprimés, perçus et compréhensibles.

g- Construire un cadre spécifique et un contexte optimal pour les personnes bénéficiaires. h- Ajuster ses propositions et ses dispositifs selon son analyse progressive.
i- Être un tiers impartial et indépendant, responsable d’un cadre bienveillant et empathique.

III- La construction thérapeutique des séances :
a- Anticiper et adapter les règles de sécurité pour chaque séance de PEC.

b- Apprendre à accompagner une tierce personne, avec ses moyens propres, afin qu’elle aussi trouve sa manière de s’accorder à l’animal.

c- Penser et investir cet espace d'expression comme une scène (approche corporelle ludique). d- Avoir conscience de tout le contenu émotionnel que déclenche la relation avec les animaux.

e- Avoir conscience de ce contexte appelé intermédiaire ou transitionnel et savoir en maîtriser les enjeux.

f- Dans la triangulation personne bénéficiaire/ animal/ thérapeute, s’adapter, apprendre à improviser, à se servir de ce qui se passe là, concevoir les séances comme une aire de jeu, de créativité, qui « rouvre des possibles ».

g- pratiquer l’anthropomorphisme critique dans l’analyse des relations humain/animal et dans ce qu’on peut supposer des intentions et des actes de chaque animal.

h- Pouvoir apprécier la qualité « d’être en présence » du ou des animaux et de la personne bénéficiaire, ainsi que de l’évolution de ces présences.

IV- Coordination, coopération :
a- Proposer et entretenir un travail en équipe : échanges, communication, analyses, bilans...

b- Identifier et reconnaitre les compétences utiles pour ses PEC des personnes accompagnant les personnes bénéficiaires et les valoriser.

c- Rédiger des comptes rendus servant d’outil d’évaluation et de progression de ses séances et de bilan des actions menées.

 

le public visé

Cette formation s’adresse aux professionnels du soin, ou aux personnes ayant une expérience des relations aux animaux, ou désireuses d’opérer une reconversion professionnelle.

 

les prérequis

Les candidatures seront examinées au cas par cas et les différents atouts des parcours singuliers seront pris en compte.

Les dossiers de candidature comprendront CV et lettre de motivation, ainsi que tout élément attestant d’une expérience professionnelle en lien avec la formation.

Les personnes dont le dossier aura été retenu seront invitées à un rendez-vous individuel.

 

les moyens pédagogiques techniques et d’encadrement

18 chevaux et poulains, 4 bovins, 3 chiens, 4 chats éduqués vivant sur le lieu des formations. Deux fois 25 hectares de parcs et de pâtures autour du lieu des formations.

L’environnement naturel de 2 X 25 hectares, riche et varié, est propice au bien-être des hommes et des chevaux.

Les chevaux y vivent en pré et en groupe. Ce contexte respectant leur nature favorise les liens harmonieux entre eux et permet de minimiser l’état de tension éventuel lors de la mise en contact humains-chevaux.

Une sellerie complète, une salle de cours avec WC de 60m2, un coin café et eau chaude et kitchenette. Cette salle peut contenir un maximum de 16 personnes.


Matériel et documents : matériel léger de soins, d’entretien et de maniement des chevaux.

Paperboard, tableau effaceurs, téléviseur grand écran, ordinateur, caméra enregistreuse, bibliothèque, vidéothèque, porte-documents d’observation en extérieur, supports de cours photocopiés, flyers.

Tous les documents informatiques sont remis aux stagiaires.
Au début de chaque date de stage, des documents concernant les points abordés sont remis aux stagiaires.
À la fin de chaque date de stage des documents complémentaires concernant les points abordés sont envoyés aux stagiaires.

Les aires de travail avec les chevaux sont : une carrière de 50m par 20M non couverte et un corral rond de 16m de diamètre non couvert.
L’emplacement des aires de travail avec les chevaux permet l’accès à tout véhicule motorisé, donc les pompiers et médecins, ainsi que l’accès pour des personnes à mobilité réduite véhiculées.

Deux fois 25 hectares de parcs et de pâtures autour du lieu des formations.

 

- Créateurs et intervenants : 

Olivier Cayre : responsable du Hogan, il est diplômé en Anthropozoologie à l’Université Paris XIII et a été formé en éthologie équine (CNRS Rennes).

Thérapeute par l'approche en ÉquiPsynergie, il pratique le soutien thérapeutique avec les chevaux depuis 30 ans.

Il est aussi ostéopathe équin et spécialiste du parage dit naturel et enseigne une équitation éthique, bien différente de l’équitation conventionnelle.

Il est en relation et en réflexion régulière sur sa pratique et sur la recherche fondamentale avec des professionnels du soin, des psychologues, des éthologues et des chercheurs scientifiques.

Les 20 chevaux partenaires qui l'accompagnent sont issus de son élevage au Hogan et ont chacun une histoire personnelle avec lui depuis leur naissance.

 

Sandrine Willems : après un doctorat en philosophie, un parcours artistique la mène du théâtre au cinéma puis à l’écriture. Parallèlement, elle devient psychologue et travaille notamment auprès d’adolescents, et d’adultes ayant une problématique d’addiction. Elle a publié une douzaine d’ouvrages – romans puis essais.

Depuis 15 ans, elle centre ses recherches sur les relations aux animaux et leurs potentialités thérapeutiques. En 2011, elle consacre à la question l’un de ses essais (L’animal à l’âme, éd. du Seuil), croisant éthologie, philosophie et psychanalyse. Ce qui a donné l’impulsion à la création un diplôme universitaire en anthropozoologie, à Paris XIII. Souhaitant articuler davantage théorie et pratique, elle pose avec Olivier Cayre les bases de la présente formation.

Elle propose également un séminaire sur les relations avec le non-humain, en collaboration avec le département de psychologie de l’université de Montpellier.

 

- Intervenants associés :

Véronique Servais : est psychologue et Docteur en Arts et Sciences de la Communication.

Elle enseigne l’anthropologie de la communication à la Faculté des Sciences Sociales de l’Université de Liège.

Ses recherches portent sur la communication et les structures de l’interaction dans les rencontres entre hommes et animaux, et notamment sur leur dimension thérapeutique.

Elle est l’auteur (avec J.-L. Renck) de L’éthologie. Histoire naturelle du comportement (Seuil) et de La science [humaine] des chiens (Bord de l’eau) ainsi que de nombreux articles scientifiques. Elle a récemment créé à l’Université de Liège un Certificat d’Université en Médiation animale et relations à la nature.

 

Manée Bajeux-Séverin : membre fondateur de l’association MEDI’ÂNE en 2002 (Réseau de praticiens en médiation asine), elle en est aujourd’hui sa responsable pour des Actions de formation-étude où elle intervient au sein d’une équipe pluri-professionnelle.

Psychomotricienne de formation initiale (30 d’expériences en clinique psychomotrice dans le médico-social), sa rencontre avec l’âne l’a amenée à proposer la présence animale comme « média » dans sa pratique professionnelle (15 ans d’expériences en médiation asine). Suivi du cursus d’étude en relation d’aide par la médiation animale, mis en œuvre par la faculté de médecine de Clermont-Ferrand (DURAMA). Travaux d’étude concernant les particularités qu’apporte la présence de l’âne en médiation animale.

 

Sophie Buyse : Psychothérapeute d orientation psychanalytique, Sophie Buyse travaille depuis plus de dix ans avec sa chienne Isis, un petit lévrier Italie, en consultation individuelle et en groupe. La chienne accompagne, notamment, les traumatismes de deuil chez l’enfant qui a perdu son parent.  

Sophie Buyse supervise également une équipe de thérapeutes qui accueillent des femmes maltraitées ou abusées en groupe ou en individuel avec trois lévriers et un chat qui se relaient dans le service.

 

Tristan Plot : éducateur d’oiseaux, intervenu en médiation avec des publics en difficulté, notamment dans des prisons ; Poitiers (notice à venir)

Créateur et responsable de : "À Vol d'oiseau" qui est une entreprise spécialiste des méthodes douces d'éducation d'oiseaux.

Il prépare et assiste des mises en scène de ses compagnons ailés pour des spectacles vivants, théâtre, cinéma, photos, performances artistiques...

Il met également son savoir faire à profit dans le cadre de formations professionnelles.

 

Anaïg Amouret : psychologue (Master II de Psychologie Clinique et Pathologique), DU d’Anthropozoologie de Paris XIII, ayant travaillé avec sa chatte avec des adolescents dans des problématiques d’addiction.

L'instauration d'un nouveau dispositif avec l'animal est actuellement en cours au sein du CAARUD (Centres d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des risques pour Usagers de Drogues) où elle travaille.

 

Certains enseignants viennent avec leurs animaux partenaires de soins, ex : Tristan Plot vient avec différents oiseaux éduqués, Sophie Buisse vient avec son chien... Pour les ânes, l’association MEDI’ÂNE fournit des lieux de stages avec l’encadrement de Manée Bajeux-Séverin et des ânes partenaires.

Sandrine Willems a déjà en sa possession des cours et supports de cours grâce à son travail en collaboration avec le département de psychologie de l’université de Montpellier où elle propose des séminaires sur les relations avec le non-humain et aussi grâce à la création un diplôme universitaire en Anthropozoologie à Paris XIII en 2014.

Elle a consacré aussi à la question de la relation humain/animal et à ses perspectives thérapeutiques l’un de ses essais (L’animal à l’âme, éd. du Seuil), croisant éthologie, philosophie et psychanalyse.

Véronique Servais, en tant qu’enseignante d’anthropologie de la communication à la Faculté des Sciences Sociales de l’Université de Liège et par ses recherches qui portent sur la communication et les structures de l’interaction dans les rencontres entre hommes et animaux, et notamment sur leur dimension thérapeutique, vient avec tout son matériel et ses supports (Power points) de formation et de cours et avec ses ouvrages (Elle est l’auteur avec J.-L. Renck) de L’éthologie. Histoire naturelle du comportement (Seuil) et de La science [humaine] des chiens (Bord de l’eau) ainsi que de nombreux articles scientifiques).

De plus, Elle a récemment créé à l’Université de Liège un Certificat d’Université en Médiation animale et relations à la nature.

Olivier Cayre : responsable du Hogan, encadre de la formation en relation humain/cheval et en thérapie avec le partenariat de chevaux depuis de nombreuses années. Grâce à cette expérience et aux formations qu’il a reçues, il a accumulé de nombreux supports de cours théoriques et pratiques en plus de son savoir avec ses chevaux.

 

les moyens permettant de suivre l’exécution de l’action et d’en apprécier les résultats

- Un contrôle continu des acquis techniques est effectué,

- Il est demandé un devoir écrit à rendre et qui est noté. Un bilan individualisé est réalisé à chaque fin de module de formation

- Nous effectuons un suivi des projets personnels au long de la formation

- Des feuilles d’émargement sont remplies pour chaque demi-journée de stage

 

les modalités d’évaluation

- Un contrôle continu des acquis techniques est effectué,

- Nous effectuons un suivi des projets personnels au long de la formation

- un devoir écrit est à rendre qui est noté à chaque fin de module de formation et un bilan individualisé est réalisé à chaque fin de module de formation

- Une fiche de récolte des avis individualisée est remise pour appréciation

- Un tableau d’évaluation de la pertinence des contenus techniques et pédagogiques est remis à chaque stagiaire pour appréciation

 

la durée et le déroulé de la formation

  1. I. Module « relations hommes-animaux : de sujet à sujet » (et tronc commun pour les filières spécialisées) :

Représentations des animaux 

Le « sujet » animal – dialogue entre éthologie et philosophie 

Possibles de la rencontre homme-animal

Réflexion sur l’anthropomorphisme

Réflexion sur relation à la nature 

 

+ Séances d’observation et de mise en situation avec des chevaux, des chiens, des chats

+ Temps de travail sur les projets personnels des participants

 

Sous-total : 5 jours

 

  1. Tronc commun pour « pratiques thérapeutiques avec des animaux » et

« pratiques thérapeutiques avec des chevaux » :

Introduction sur les potentialités thérapeutiques des animaux

Animaux et enfants 

Animaux face à l’autisme et à la psychose

Animaux et abandon, dépression, addiction 

Animaux et vieillissement 

L’animal et la mort 

Animal et psychanalyse 

Notions-clefs dans un travail à visée thérapeutique avec des animaux : moi-peau, contact, agrippement 

Réflexion sur l’écopsychologie

 

+ Séances de mise en situation avec des chevaux, des chiens, des chats

+ Temps de travail sur les projets personnels des participants

 

Sous-total : 5 jours

 

III. Spécialisation « pratiques thérapeutiques avec des animaux » :

Processus thérapeutiques avec des chevaux (2 jours)

Processus thérapeutiques avec des ânes (2 jours – stage extérieur)

Processus thérapeutiques avec des dauphins (2 jours)

Processus thérapeutiques avec des chiens (2 jours)

Processus thérapeutiques avec des chats (1 jour)

Processus thérapeutiques avec des oiseaux (2 jours)

 

Sous-total : 10 jours,

=> + Stage d’au moins dix jours à effectuer dans une structure thérapeutique intégrant des animaux

 

  1. IV. Spécialisation « accordage hommes-chevaux » : sous total 10 jours 

Se mettre en dialogue avec un cheval, trouver des voies d’accordage dynamique, en premier lieu dans le corral.

Penser cet espace d'expression comme une scène (approche corporelle ludique)

Observer et savoir interpréter justement ce qu’exprime le cheval ou les chevaux devant nous.

Être en situation de relation en "champ détendu", dans des temps de liberté.

 

  1. Spécialisation « pratiques thérapeutiques avec des chevaux » : sous-total 10 jours + stage de 10 jours
  2. Apprendre à réaliser soi-même et pour soi-même.

Rechercher une alliance animal-humain. Aborder la collaboration en tant que professionnel(le). Bien connaître chaque cheval, sa personnalité, son tempérament

Avoir établi avec chacun un lien structuré, et à partir de là créer d’autres liens.

  1. Apprendre à accompagner une tierce personne dans le cadre d’une démarche de soins.

Apprendre à utiliser la présence proche d’un cheval comme ressource pour une tierce personne.

Prendre conscience de tout le contenu émotionnel que déclenche la relation avec les animaux

Prendre conscience de ce contexte appelé intermédiaire et savoir en maîtriser les enjeux.

Dans la triangulation personne bénéficiaire/ cheval/ thérapeute, s’adapter, apprendre à improviser, à se servir de ce qui se passe là, créer dans ce cadre appelé intermédiaire.

 

Organigramme et total des jours par module :

- « Relations hommes-animaux : de sujet à sujet » : 5 jours

Ouvrant sur les spécialisations :

- « Pratiques thérapeutiques avec des animaux » : 20 jours + 10 jours de stage

- « Pratiques thérapeutiques avec des chevaux » : 40 jours

 

1)- tronc commun + Filière « Potentialités thérapeutiques de la relation au cheval »,

40 jours : Total en heures (8h/jour) : 320 heures (stage de 10 jours compris), en stages de deux à cinq jours répartis dans l’année

plus des stages complémentaires possibles suivant le niveau de savoir et d’expérience des stagiaires à l’entrée en formation et leur évolution au cours de la formation et le bilan qui est fait avec chacun en fin de formation avant l’obtention de la certification de compétences.

2)- Tronc commun + filière « pratiques thérapeutiques avec des animaux » : 20 jours,

!! => (à compter en plus le stage de 10 jours minimum, à voir avec le ou les responsable(s) accueillant(s)) :

Total en heures (8h/jour) : 160 heures + stage de 10 jours en plus, en stages de deux à cinq jours répartis dans l’année

plus des stages complémentaires possibles suivant le niveau de savoir et d’expérience des stagiaires à l’entrée en formation et leur évolution au cours de la formation et le bilan qui est fait avec chacun en fin de formation avant l’obtention de la certification de compétences.

  1. Spécialisation « accordage hommes-chevaux » : sous total 10 jours 

Se mettre en dialogue avec un cheval, trouver des voies d’accordage dynamique, en premier lieu dans le corral.

Penser cet espace d'expression comme une scène (approche corporelle ludique)

Observer et savoir interpréter justement ce qu’exprime le cheval ou les chevaux devant nous.

Être en situation de relation en "champ détendu", dans des temps de liberté.

 

- Coût de la formation :

Important : Le centre de formation le Hogan ayant un numéro d’enregistrement officiel par le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, les formations peuvent bénéficier de prises en charges financières par les organismes financeurs de formations en convention avec les régions, ex : VIVEA, UNIFORMATION... Renseignez-vous auprès de votre caisse d’affiliation, Pôle Emploi ou auprès de tout autre conseiller.

 

1)- tronc commun + Filière « Potentialités thérapeutiques de la relation au cheval »,

40 jours : Total en heures (8h/jour) : 320 heures (stage de 10 jours compris)

= » 4815€ HT, 320 heures, 40 jours de formation, donc 15.04€ HT de l’heure.

 

2)- Tronc commun + filière « pratiques thérapeutiques avec des animaux » : 20 jours,

!! => (à compter en plus le stage de 10 jours minimum, à voir avec le ou les responsable(s) accueillant(s)) :

Total en heures (8h/jour) : 160 heures + stage de 10 jours en plus.

= » 2893€ HT, 160 heures, 20 jours de formation (+ stage de 10 jours), donc 18.08€ HT de l’heure. 

 

V)- Reliances aux Animaux : « Accordage hommes-chevaux »

- Module « relations hommes-animaux : de sujet à sujet » + module « Accordage hommes-chevaux »

 

les objectifs pédagogiques :

Aujourd’hui, éthologie et philosophie se rejoignent pour aborder les animaux comme de véritables sujets, certes différents des sujets humains, mais ayant une vie psychique, et, pour certains, des sentiments individualisés, un langage complexe et une conscience de soi.

Les relations qu’on noue avec eux ne peuvent que s’en trouver modifiées. Elles se tisseront dès lors d’individu à individu, sur base d’un accordage de singularité à singularité – jamais acquis, toujours à réinventer. Ce qui nécessitera de reconnaître pleinement l’altérité de l’animal et de la respecter, sans la rabattre dans un sens anthropomorphique. Ce qui impliquera aussi la tentative de laisser aux animaux qui vivent avec nous la plus grande liberté possible dans notre monde humain. De non seulement veiller à leur bien-être, mais de permettre leur épanouissement.

 

Quant à l’humain, il ne peut que se demander pourquoi il s’entoure d’animaux, en quoi il a besoin d’eux, et ce que ceux-ci lui apportent de spécifique. Il est temps de ne plus voir seulement, dans nos compagnons animaux, des objets de projections, ou des substituts de relations humaines qui nous feraient défaut. Qui n’a éprouvé leur pouvoir de revitalisation, de régénérescence ? Et leur présence n’a-t-elle pas un effet « décapant », nous ramenant à quelque chose d’essentiel, à un « fond de la vie », et au présent ? Ne nous font-ils pas ressentir, dans l’apparentement ou la résonance qui nous relie à eux, ce que nous avons gardé de plus archaïque, de plus intime ? Certains disent avoir accès, par eux, à l’« affect pur », ou même à ce que d’autres appellent « l’âme ».

 

Afin d’aborder les échanges hommes-animaux dans toute leur complexité, nous proposons des formations qui articulent éthologie, psychologie et philosophie, ainsi que théorie et pratique.

A- « Relations hommes-animaux : de sujet à sujet »

Spécialisations :

B- « Accordage hommes-chevaux »

 

Les modules comporteront :

  • des cours donnés par les deux créateurs et encadrants, réunis autour d’une même orientation et éthique, livrant leurs réflexions et leurs expériences sur la relation hommes-animaux
  • des temps de travail avec les animaux, mettant à l’épreuve les idées proposées, et visant à observer les comportements des animaux avec le moins de projections possible, puis à les interpréter le plus finement possible
  • des discussions, alimentées par les expériences et les parcours des participants.

 

Un tronc commun s’interrogera sur les relations aux animaux en tant que telles, avec ce qu’elle comportent de représentations, et ouvrira sur un questionnement de notre rapport à la nature.

 

La filière « accordage hommes-chevaux » visera à affiner la relation humain/cheval, sur base d’une meilleure compréhension réciproque. Il s’agira d’étudier et de faire l’expérience de cette relation sous l'angle de l'intersubjectivité : comment se comprendre, dialoguer et s’accorder, d’individu équin à individu humain ?

Nous poserons cette question à partir du dialogue des corps et de l’expression des émotions, afin d’arriver à une co-création (chorégraphie). Ceci en apprenant à déchiffrer, à intégrer les expressions individuelles de l'autre, ses émotions, ses sentiments, ses désirs...

Ces temps de travail seront ponctués de phases de simple rencontre, où chevaux et humains partageront les mêmes espaces calmes, en "champ détendu".

 

  1. Module « relations hommes-animaux : de sujet à sujet » (et tronc commun) :

Représentations des animaux 

Le « sujet » animal – dialogue entre éthologie et philosophie 

Possibles de la rencontre homme-animal

Réflexion sur l’anthropomorphisme

Réflexion sur relation à la nature 

 

+ Séances d’observation et de mise en situation avec des chevaux, des chiens, des chats

+ Temps de travail sur les projets personnels des participants

 

Sous-total : 5 jours

 

  1. Spécialisation « accordage hommes-chevaux » : sous total 12 jours 

Se mettre en dialogue avec un cheval, trouver des voies d’accordage dynamique, en premier lieu dans le corral.

Penser cet espace d'expression comme une scène (approche corporelle ludique)

Observer et savoir interpréter justement ce qu’exprime le cheval ou les chevaux devant nous.

Être en situation de relation en "champ détendu", dans des temps de liberté.

 

le public visé

Cette formation s’adresse aux professionnels du monde du cheval, ou aux personnes ayant une expérience des relations aux chevaux, ou désireuses d’opérer une reconversion professionnelle.

 

les prérequis

Les candidatures seront examinées au cas par cas et les différents atouts des parcours singuliers seront pris en compte.

Les dossiers de candidature comprendront CV et lettre de motivation, ainsi que tout élément attestant d’une expérience professionnelle en lien avec la formation.

Les personnes dont le dossier aura été retenu seront invitées à un rendez-vous individuel.

 

les compétences visées

En Éthologie et Psychologie animale, le professionnel saura :
- Assurer les besoins de chaque animal partenaire et identifier les éléments de bien-être à mettre et à maintenir en application.

Observer, Identifier, décoder et évaluer les comportements de chaque individu animal partenaire avec le moins de projections possibles, puis les interpréter le plus finement possible.


Apprendre à déchiffrer, à intégrer les expressions individuelles de chaque animal, ses émotions, ses intentions, ses désirs... à partir de leurs expressions.

Savoir apprécier l’état psychique et physique de l’animal.
Bien connaître chaque individu animal, sa personnalité, son tempérament...

En relation Humain/Animal, il saura :
Aborder les animaux comme de véritables sujets sur base d’un accordage de singularité à singularité.
Non seulement veiller à leur bien-être, mais permettre leur épanouissement.


Avoir établi avec chaque animal partenaire un lien structuré et intime.


Avoir créer une alliance interindividuelle avec chaque individu animal partenaire.

Aborder la collaboration humain/animal en tant que professionnel(le) sur base d’une meilleure compréhension réciproque.


Préparer des animaux pour des actions et un suivi nécessitant un accompagnement spécifique.

Que les individus animaux soient mis dans des conditions telles qu’ils puissent déployer leurs initiatives, leur inventivité – avec ce que cela comporte d’imprévisible.
Que puisse s’établir entre eux et l’humain une aire de jeu, de créativité, qui « ouvre des possibles ».

 

- pratiquer l’anthropomorphisme critique dans l’analyse des relations humain/animal et dans ce qu’on peut supposer des intentions et des actes de chaque animal.

- Pouvoir apprécier la qualité « d’être en présence » du ou des animaux, ainsi que de l’évolution de ces présences.

 

III- Pour la construction et le contenu il saura :

- Anticiper et adapter les règles de sécurité pour chaque séance.

Toujours avoir en mémoire et en conscience que Les temps de pratique avec les animaux doivent pouvoir mettre l’accent sur le plaisir partagé, le jeu, et la créativité – notamment par un esprit de créativité et d’improvisations.
À l'intérieur du cadre de pratiques, la notion de créativité, de construction individuelle, de mobilité, de liberté, est permise, suggérée et mise en avant.

Loin de toute notion de norme, faire appel à sa capacité d’adaptation et à sa créativité dans la pratique, dans la dynamique, en apprenant à se servir de ce qui s’offre, à un moment et dans un lieu approprié donné et à se servir de ce qu’initient un animal, une personne, ce que crée la dynamique de la rencontre entre ces êtres.

Penser cet espace d'expression comme une scène (approche corporelle ludique).

 

Détenir les paramètres de l’anthropomorphisme critique et pratiquer l’anthropomorphisme critique dans l’analyse des relations humain/animal et dans ce qu’on peut supposer des intentions et des actes de chaque animal.

Savoir être affecté par les signaux portés par les animaux ; accepter le malentendu (dans ce qu’on peut supposer des intentions et des actes de chaque animal) comme source de recherche de la communication et dynamique de créativité.

 

- Mettre en place et initier des projets singuliers et adaptés, transmettre les informations sur sa formation et sur l’orientation philosophique et psychologique de sa formation.

- Suivre l’évolution de sa pratique par des supervisions et par un lien maintenu avec les formateurs de Reliances aux Animaux concernant l’évolution de la pratique, de la recherche en relation humain/animal et de toute avancée qui en serait liée.

 

les moyens pédagogiques techniques et d’encadrement

18 chevaux et poulains, 4 bovins, 3 chiens, 4 chats éduqués vivant sur le lieu des formations. Deux fois 25 hectares de parcs et de pâtures autour du lieu des formations.

L’environnement naturel de 2 X 25 hectares, riche et varié, est propice au bien-être des hommes et des chevaux.

Les chevaux y vivent en pré et en groupe. Ce contexte respectant leur nature favorise les liens harmonieux entre eux et permet de minimiser l’état de tension éventuel lors de la mise en contact humains-chevaux.

Une sellerie complète, une salle de cours avec WC de 60m2, un coin café et eau chaude et kitchenette. Cette salle peut contenir un maximum de 16 personnes.


Matériel et documents : matériel léger de soins, d’entretien et de maniement des chevaux.

Paperboard, tableau effaceurs, téléviseur grand écran, ordinateur, caméra enregistreuse, bibliothèque, vidéothèque, porte-documents d’observation en extérieur, supports de cours photocopiés, flyers.

Tous les documents informatiques sont remis aux stagiaires.
Au début de chaque date de stage, des documents concernant les points abordés sont remis aux stagiaires.
À la fin de chaque date de stage des documents complémentaires concernant les points abordés sont envoyés aux stagiaires.

Les aires de travail avec les chevaux sont : une carrière de 50m par 20M non couverte et un corral rond de 16m de diamètre non couvert.
L’emplacement des aires de travail avec les chevaux permet l’accès à tout véhicule motorisé, donc les pompiers et médecins, ainsi que l’accès pour des personnes à mobilité réduite véhiculées.

Deux fois 25 hectares de parcs et de pâtures autour du lieu des formations.

 

- Créateurs et intervenants : 

Olivier Cayre : responsable du Hogan, il est diplômé en Anthropozoologie à l’Université Paris XIII et a été formé en éthologie équine (CNRS Rennes).

Thérapeute par l'approche en ÉquiPsynergie, il pratique le soutien thérapeutique avec les chevaux depuis 30 ans.

Il est aussi ostéopathe équin et spécialiste du parage dit naturel et enseigne une équitation éthique, bien différente de l’équitation conventionnelle.

Il est en relation et en réflexion régulière sur sa pratique et sur la recherche fondamentale avec des professionnels du soin, des psychologues, des éthologues et des chercheurs scientifiques.

Les 20 chevaux partenaires qui l'accompagnent sont issus de son élevage au Hogan et ont chacun une histoire personnelle avec lui depuis leur naissance.

 

Sandrine Willems : après un doctorat en philosophie, un parcours artistique la mène du théâtre au cinéma puis à l’écriture. Parallèlement, elle devient psychologue et travaille notamment auprès d’adolescents, et d’adultes ayant une problématique d’addiction. Elle a publié une douzaine d’ouvrages – romans puis essais.

Depuis 15 ans, elle centre ses recherches sur les relations aux animaux et leurs potentialités thérapeutiques. En 2011, elle consacre à la question l’un de ses essais (L’animal à l’âme, éd. du Seuil), croisant éthologie, philosophie et psychanalyse. Ce qui a donné l’impulsion à la création un diplôme universitaire en anthropozoologie, à Paris XIII. Souhaitant articuler davantage théorie et pratique, elle pose avec Olivier Cayre les bases de la présente formation.

Elle propose également un séminaire sur les relations avec le non-humain, en collaboration avec le département de psychologie de l’université de Montpellier.

 

les moyens permettant de suivre l’exécution de l’action et d’en apprécier les résultats

- Un contrôle continu des acquis techniques est effectué,

- Il est demandé un devoir écrit à rendre et qui est noté. Un bilan individualisé est réalisé à chaque fin de module de formation

- Nous effectuons un suivi des projets personnels au long de la formation

- Des feuilles d’émargement sont remplies pour chaque demi-journée de stage

 

les modalités d’évaluation

- Un contrôle continu des acquis techniques est effectué,

- Nous effectuons un suivi des projets personnels au long de la formation

- un devoir écrit est à rendre qui est noté à chaque fin de module de formation et un bilan individualisé est réalisé à chaque fin de module de formation

- Une fiche de récolte des avis individualisée est remise pour appréciation

- Un tableau d’évaluation de la pertinence des contenus techniques et pédagogiques est remis à chaque stagiaire pour appréciation

 

Durée et déroulé de la formation :

- 17 jours : Total en heures (8h/jour) : 136 heures,

- en stages de deux à cinq jours répartis dans l’année

plus des stages complémentaires possibles suivant le niveau de savoir et d’expérience des stagiaires à l’entrée en formation et leur évolution au cours de la formation et le bilan qui est fait avec chacun en fin de formation avant l’obtention de la certification de compétences.

- Coût de la formation :

Important : Le centre de formation le Hogan ayant un numéro d’enregistrement officiel par le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, les formations peuvent bénéficier de prises en charges financières par les organismes financeurs de formations en convention avec les régions, ex : VIVEA, UNIFORMATION... Renseignez-vous auprès de votre caisse d’affiliation, Pôle Emploi ou auprès de tout autre conseiller.

 

3)- Module « relations hommes-animaux : de sujet à sujet » + module « Accordage hommes-chevaux », 17 jours :

Total en heures (8h/jour) : 136 heures

= » 2520€ HT, 136 heures, 17 jours de formation, donc 18.52€ HT de l’heure.

 

 Audits, Conseils et Missions

Audits et conseils dans le cadre du développement et de la restructuration des structures équestres.

Je propose aux dirigeants des structures équestres des prestations de conseils pour l’aménagement ou le développement de leur infrastructure ou pour la restructuration ou le développement de leurs activités.
Missions déjà effectuées dans différents établissements privés, Ardèche, Drôme, Normandie, Alpes de Haute Provence, Creuse, lot et Garonne, Morbihan…j’ai effectué aussi des missions avec le cabinet de Consulting Lyonnais (Blezat Consulting) dans le cadre de la restructuration des Haras Nationaux auprès des Haras de Hennebont en Bretagne et le Haras de Montier en Der (Haute Marne).
Exemple de missions possibles :

Création d’infrastructure de maintenance pour chevaux prenant en compte le bien-être et la santé des chevaux.

Les aménagements techniques et logistiques ainsi que la formation du personnel concernant l’entretien, les soins et la nutrition des chevaux.

Les aménagements techniques et la formation du personnel concernant le protocole de retour à la vie et au travail pieds nus pour les chevaux,

Des missions concernant le développement ou la restructuration des activités au sein de l’établissement.

Retour

Découvrez les événements du centre équestre.

Évènements, actus : 

Le Hogan vous présente son développement, formations : Reliances aux animaux

1ère session : novembre 2018 

Formations aux relations hommes-animaux

et aux pratiques thérapeutiques accompagnées par des animaux 

A- « Relations hommes-animaux : de sujet à sujet »

Spécialisations :

B- « Pratiques thérapeutiques avec des animaux »

C - « Accordage hommes-chevaux »

D- « Pratiques thérapeutiques avec des chevaux »

 

- Fondements :

Aujourd’hui, éthologie et philosophie se rejoignent pour aborder les animaux comme de véritables sujets ayant une vie psychique, un langage complexe et une conscience de soi.

Les relations qu’on noue avec eux ne peuvent que s’en trouver modifiées. 

Il est temps de ne plus voir seulement, dans nos compagnons animaux, des objets de projections, ou des substituts de relations humaines qui nous feraient défaut. 

Dans de tels dispositifs thérapeutiques, il s’agira que nos animaux partenaires soient mis dans des conditions telles qu’ils puissent déployer leurs initiatives, leur inventivité, pour que puisse s’établir entre eux et l’humain une aire de jeu, de créativité, qui rouvre les possibles.

 

- Différentes formations :

Afin d’aborder les échanges hommes-animaux dans toute leur complexité, nous proposons des formations qui articulent éthologie, psychologie et philosophie, ainsi que théorie et pratique.

Tous les modules comporteront :

-       des cours donnés par des chercheurs et des professionnels de terrain réunis autour d’une même orientation et éthique, livrant leurs réflexions et leurs expériences sur la relation hommes-animaux

-       des temps de travail avec les animaux, mettant à l’épreuve les idées proposées, et visant à observer les comportements des animaux avec le moins de projections possible, puis à les interpréter le plus finement possible

-       des discussions, alimentées par les expériences et les parcours des participants.  

 Un tronc commun aux différentes filières s’interrogera sur les relations aux animaux en tant que telles, avec ce qu’elle comportent de représentations, et ouvrira sur un questionnement de notre rapport à la nature.

 

 - Enseignements :

 I. Module « relations hommes-animaux : de sujet à sujet » (et tronc commun pour les filières spécialisées)  

II. Tronc commun pour « pratiques thérapeutiques avec des animaux » et « pratiques thérapeutiques avec des chevaux » 

III. Spécialisation « pratiques thérapeutiques avec des animaux » 

 + Stage d’au moins dix jours à effectuer dans une structure thérapeutique intégrant des animaux

IV. Spécialisation « accordage hommes-chevaux »   

V. Spécialisation « pratiques thérapeutiques avec des chevaux » 

 

Organigramme et total des jours par module :

« Relations hommes-animaux : de sujet à sujet » Ouvrant sur : Spécialisations :

A- « Pratiques thérapeutiques avec des animaux » : 20 jours + 10 jours de stage

B- « Accordage hommes-chevaux » : 15 jours

C- « Pratiques thérapeutiques avec des chevaux » : 40 jours

 

- Conditions d’accès et admission :

Cette formation s’adresse aux professionnels du soin, ou aux personnes ayant une expérience approfondie des relations aux animaux, ou désireuses d’opérer une reconversion professionnelle. Les candidatures seront examinées au cas par cas et les différents atouts des parcours singuliers seront pris en compte.

Les dossiers de candidature comprendront cv et lettre de motivation, ainsi que tout élément attestant d’une expérience professionnelle en lien avec la formation ou d’un projet professionnel.

Les personnes dont le dossier aura été retenu seront invitées à un rendez-vous individuel.

 

- Dates, début 1ère session : novembre 2018, voir page développement centre de formations le HOGAN.

- Coût de la formation : (en cours d’étude), nous contacter. 

À bientôt au Hogan. Olivier.

 
Depuis 32 ans, j’observe des chevaux, travaille et vis avec certains, parfois même en partageant nos espaces de vie quotidienne. J’observe leurs mœurs, leurs comportements, leur santé, leurs adaptations à notre monde si particulier, leurs spécificités et particularités individuelles.
En savoir plus